vendredi 8 mai 2015

WOOL WAR ONE TOUR




WOOL WAR ONE TOUR 










Alors, vous vous rappelez ? Tricoter la guerre. C'était ça l'idée. Le rêve d'une grande armée minuscule, comme les soldats d'argile de l'Empereur Qin, une armée sans armes. Au début, juste des petits croquis griffonnés, tout moches, les petits schémas des vareuses, les enveloppes, les livreurs de chez Fedex, les gens qui s'impatientent de ne rien recevoir, les centaines de pelotes de laine dans l'ateier, les Woolstocks à Bollezeele, Lille, Roubaix, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, les bistrots  squattés, les millions de mailles, et puis peu à peu, tout ça qui devient  autre chose. 

A force de lire, de parcourir les allées des cimetières militaires, de voir défiler des photos sépia de moustachus, de voir trembloter des images d'archives de types terrés comme des rats dans les tranchées, des images de de no man's land hérissés de barbelés et de corps, on a su ce qu'on voulait faire. 





Transfigurer la noirceur. Ne garder de cette guerre que l'humain, juste l'humain. En jersey, raconter silencieusement l'histoire de neuf millions d'anonymes du monde entier emportés par la folie mondiale. Et que cette histoire, elle soit racontée par mille mains d'anonymes des générations suivantes. 

En laine, on ne savait pas si c'était possible. A 500, on ne savait pas si c'était possible. 

Et puis ça a fini par exister et par nous retourner le coeur quand on l'a enfin vue au sol du musée. 




Donc oui. En laine, on peut transfigurer la noirceur et raconter l'humain.

Ca aurait pu s'arrêter là. 

Sauf que non. L'histoire continue. 

Parce qu'en route, on a rencontré des gens très fantastiques. Des gens opiniâtres, entêtés, acharnés, qui ont décidé que cette histoire-là, il fallait aller la raconter partout, parce qu'elle était l'histoire de tout le monde. 
Parmi ces gens et ces lieux, il y en a des fabuleux qui nous ont demandé de taire leur nom, donc on tait, et puis il y a la Mission du Centenaire , qui nous avait décerné une jolie médaille en labellisant le projet mais qui a fait beaucoup plus en portant à bout de bras la suite de cette bizarre histoire d'armée en laine. 

Des voyages lointains ou pas lointains se dessinent pour la Wool War One, mais on va commencer par le premier  de tous. Parce que le premier est vraiment très beau et plein de sens. 

Alors 

En septembre 2015, pour les journées du Patrimoine, on emmène les gars dans un des plus beaux monuments de France, qui a été un hôpital militaire pendant la Première Guerre Mondiale, où on les rafistolait comme on pouvait avant de les renvoyer en premère ligne. On a beau le savoir, le cynisme de la guerre n'en finit pas d'être étonnant. 

Ils n'auraient sans doute pas imaginé ça, les paysans, les ouvriers, les anonymes, que leurs arrière-arrière-petits fils et petites filles déploieraient une énergie pareille pour forcer la porte des palais et raconter leur histoire. 

Du 17 au 20 septembre 2015, on emmène les Poilus, les Belges, les Bersaglieri, les Allemands, les Turcs, les Russes, les Néo-Zélandais, les Australiens, les Américains, les Spahis, les Tirailleurs sénégalais, les  Chinois, les Annamites, les Anglais, les Ecossais, les Terre Neuviens, les Canadiens là



Si. 
Au Grand Palais à Paris
On leur déroule un petit tapis rouge pour un hommage humain et tendre dans un cadre démesuré, aussi grand qu'eux sont petits, aussi royal qu'eux sont gueux. Des colonnades gigantesques où défilera la dérisoire marche accablée. 

Pas sous la nef, ils s'y seraient perdus, mais dans ce qui était, il y a cent ans, une chambrée. Un endroit qui porte la mémoire des hommes. Juste comme on voulait que ce soit. 

C'est ça la première étape, et on la trouve très belle et bouleversante. 

On sera vraiment content, au Délit, si cette histoire vous avez envie qu'on vous la raconte aussi. 


55 commentaires:

  1. Ben voilà que je pleure... je trouve que ce que vous avez fait est un très bel hommage mais aussi et surtout un véritable message de paix. Merci et bon voyage à tous.

    RépondreSupprimer
  2. For-mi-dable!!!!!!!!!!
    Ils auront un billet de groupe pour le train, nos petits soldats?
    Et à bientôt à Paris pour les revoir avec la même émotion, on attend les détails ;)

    RépondreSupprimer
  3. oh ! merveilleux! je vais pouvoir les voir en vrai alors !! je n'avais pas pu monter voir nos poilus à Roubaix, je note dans mon agenda.
    Préparez-bien bien vos paquetages pour la capitale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans le même cas. Je suis très émue que "nos" petits soldats viennent me voir à Paris. Je suis impatiente de les rencontrer. Merci, Anna.

      Supprimer
  4. Michèle de Limoges8 mai 2015 à 09:02

    Apprendre cette nouvelle un 8 Mai, c'est une super célébration.... le Grand Palais nos pious-pious méritent bien un tel abri. Il faudrait une cata. énorme pour que n'aille pas leur rendre visite.

    RépondreSupprimer
  5. Yes ! je serai ravie de les revoir dans un si beau lieu!

    RépondreSupprimer
  6. trop chouette , delitmail ! tu es trop forte !
    on sera là à la première heure ...

    RépondreSupprimer
  7. Woaw !! Certains hommes savent aussi être de beaux humains !! Bravo !

    RépondreSupprimer
  8. J en ai la chair de poule! Qu'est ce que tu racontes bien les histoires! Bravo pour la médaille et voir tous ces petits soldats au Grand Palais, ça donne le frisson.

    RépondreSupprimer
  9. Paris, septembre, Grand Palais... On y sera, on attend les zinstructions !

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai Anna , tu nous donnes la chair de poule nous sommes fières d'avoir participer , de les faire sortir de l'oubli !

    RépondreSupprimer
  11. Noelle de ParisNeuf8 mai 2015 à 10:01

    Au prorata du nombre de vareuses tricotées, je suis déjà très fière et joyeuse d'avoir fait partie de ce projet auquel tu nous as associé-es.
    Je pense que tu as vraiment toutes les raisons d'être très fière et joyeuse :-)
    Félicitations pour tout ça !
    Et merci aux gens de la mission du Centenaire d'avoir été si clairvoyants

    RépondreSupprimer
  12. juste superbe nouvelle pour le 8 mai !!!

    RépondreSupprimer
  13. Comme Marry :) Trop heureuse de pouvoir enfin les voir !

    RépondreSupprimer
  14. C'est trop génial, c'est trop trop... j'y serai, je relaye l'info et j'suis trop fière d'avoir contribué avec mes quelques mailles tricotés ... merci pour cette émotion ! :)

    RépondreSupprimer
  15. C'est génialissime ! J'y serai ! Merci pour cette émotion....

    RépondreSupprimer
  16. Magnifique idée;
    Si cela permettait de mettre du plomb dans la cervelle des vivants!!.
    Je suis l'histoire. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  17. tant mieux pour eux, ils méritent que l'on continue à parler d'eux, et que toutes celles et ceux qui n'ont pas pu aller à la piscine puissent aussi les voir.

    RépondreSupprimer
  18. Françoise Guichard8 mai 2015 à 11:13

    C'est une nouvelle incroyablement belle !
    Je pourrai y emmener ttle monde :-)

    RépondreSupprimer
  19. une façon de plus de ne pas les oublier ! quelle belle récompense.

    RépondreSupprimer
  20. Ah tu vois, je ne rêvais pas trop grand finalement!

    RépondreSupprimer
  21. Toujours aussi émue à vous lire,je pense à mon anonyme à moi, mon grand-père.Merci pour eux.

    RépondreSupprimer
  22. Cool wooll ! ;)
    Maxame

    RépondreSupprimer
  23. Votre initiative nous a enchanté, et nous vous avons écrit pour partager votre projet dans le Vercors, car nous aussi, à un échelle réduite et sous une autre forme avons fait à notre manière l'hommage à cette guerre meurtrière que nous avons "appelé désolation" nous continuons cette année encore, car même si en 2014 il y a eu pleins de cérémonies, cette guerre à durée jusqu'en 18, et pour nous dans le Vercors nous allons continuer à rendre hommage à tous ses soldats morts aux champs de bataille loin de chez eux!

    RépondreSupprimer
  24. SUPER !! Je n'avais pas pu les voir dans le Nord, mais là, je le note sur mon agenda !! :D

    RépondreSupprimer
  25. darlingcousette8 mai 2015 à 16:44

    Rhôoo. ...comme d'hab les larmes sont au bord des cils quand on entant parler de tous ces petits bonshommes . ...et de ce qu'ils évoquent. Ils vont avoir un lieu à leur mesure. On leur souhaite un bon voyage.

    RépondreSupprimer
  26. Oooh trop de la balle !! j'irai les voir, il me tarde...

    Rosy

    RépondreSupprimer
  27. Un beau texte, pour une fort belle idée ! Un magnifique lieu, comme magnifique récompense ! Bravo à vous, merci pour l'émotion ...

    RépondreSupprimer
  28. Délit, c'est extraordinaire !
    C'est le 1er week-end d'un nouveau job, j'espère que je ne bosserai pas (trop) pour pouvoir sauter dans un train et venir voir ça, ton article est tellement émouvant qu'il me tarde !
    Bon courage :-)

    RépondreSupprimer
  29. Je découvre votre projet à l'instant, je suis estomaquée. Bravo Bravo Bravo!

    RépondreSupprimer
  30. Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à avoir les larmes à cette lecture. Et maintenant, je souhaite que ces petits porteurs d'âmes continuent leur route jusque dans le sud. :)

    RépondreSupprimer
  31. Du 17 au 20 septembre... J'ai noté et je viendrai, sûr !! Je suis heureuse de savoir que ta (et un peu notre) belle armée va vivre de nouvelles aventures sous les sunlights. Et des plus prestigieux ! Merci et bravo Anna, encore et encore...

    RépondreSupprimer
  32. Quelle bonne nouvelle ! Les larmes me sont montées aux yeux d'émotion en te lisant… À bientôt, alors, cher Délit.

    RépondreSupprimer
  33. On pourrait en profiter pour une ribouldingue…

    RépondreSupprimer
  34. Quelle consécration, le fruit plus que mérité de tes talents, j'oserais même dire de ton génie ! car c'est tout simplement génial ce que tu as fais et ce que tu t'apprêtes à faire encore et encore .... Cet hommage et ton texte m'ont émue aux larmes... Un immense bravo Madame !!!

    RépondreSupprimer
  35. Absolument magnifique ! Bravo ! Cette fois je pourrai y aller j'espère.

    RépondreSupprimer
  36. Non !! Ce n'est pas possible !!! On en rêvait !!!
    Génial Anna ! Gé-nial !!!
    Je ne manquerai pas le rendez-vous !
    Félicitations !!

    RépondreSupprimer
  37. c'est vrai que vs racontez bien les histoires..et cette histoire est forte de vous, de votre énergide, votre humanité quand elle est vraiment humaine.. bref je vous aime..
    et bon vent a votre grande armée paisible au grand palais

    RépondreSupprimer
  38. Très belle idée, je ne sais pas si je pourrai"monter" à Paris mais peut-être viendront-ils dans le sud-ouest.

    RépondreSupprimer
  39. Ils ne méritaient pas moins. Je me réjouis de la poursuite de cette aventure et pleinement heureuse d'y avoir très modestement participé.

    RépondreSupprimer
  40. Formidable, je suis très fière ! Bravo Anna !!!

    RépondreSupprimer
  41. Oh, c'est super, que l'aventure continue!

    RépondreSupprimer
  42. Oh, une si bonne nouvelle ! Merci Madame Délit. C'est de plus en plus une très belle histoire.

    RépondreSupprimer
  43. Super! C'est sans doute pour remercier toutes les parisiennes qui sont allées leur rendre visite à la Piscine...

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour Anna,
    Je suis super fière et émue de savoir que notre brave troupe se remette en route, pour aller témoigner de cette grande mobilisation des tricoteuses du monde entier à vouloir rendre hommage à tous ces jeunes hommes, morts dans la grande machinerie guérrière 14-18.
    Le souvenir sera là, entier, massif et impressionnant.
    Je précise que je peux t'aider , si besoin, à "monter" à la capitale et à t'aider dans l'installation.Bises à toi, et encore MERCI.!!!

    RépondreSupprimer
  45. Génial ! ils viennent à moi, je suis ravie.

    RépondreSupprimer
  46. Genial, grand et beau. On est a fond avec toi et tous les soldats de laine.

    RépondreSupprimer
  47. Quelle merveilleuse nouvelle !
    Je ne pourrai sans doute pas venir voir tous ces petits hommes de laine, mais je trouve tellement magique que leur aventure continue et quelque chose me dit que ça ne s'arrêtera pas là !
    C'est amplement mérité...
    Un seul regret pour moi qui ai raté le Nord et qui sans doute vais rater Paris... qu'il n'y ait pas sur ce blog une toute petite photo d'ensemble pour se rendre comte de tout ce que tu as réussi à fabriquer dans cette folle aventure...

    RépondreSupprimer
  48. Si je suis toujours chômiste en septembre je viendrai avec plaisir prêter main forte à l'installation si besoin…

    RépondreSupprimer
  49. Wouah ! c'est géant ! quel lieu pour vous !
    Félicitations à toutes et tous...
    RV pris en septembre ! MERCI

    RépondreSupprimer