samedi 11 avril 2015

Démobilisation et puis merci



DEMOBILISATION 

et puis 

MERCI





Bon. 

On y est. 

La semaine prochaine, ils rentrent à la maison. Les 780 soldats de la Wool War One sont démobilisés. Les Français, les Allemands, les Chinois, les Anglais, les Italiens, les Terre-Neuviens, les Australiens, les Ecossais, les Brésiliens, les Indiens, les Annamites, les Russes, les Spahis, les Turcs, les Tirailleurs sénégalais, les Néozélandais, les Canadiens, les Américains, les Indiens, les Belges, ils rentrent tous. 

Il n'en manque pas un. 







L'occasion  encore une fois de remercier tous ceux sans qui cette drôle d'aventure n'aurait pas été possible. Parce que l'air de rien, l'idée de Tiens, ce qu'on va faire, c'est qu'on va refaire la guerre, mais en laine, c'était voué à l'échec dès la seconde où on l'a émise, cette idée. Sans sous, sans secrétariat, sans logistique, sans plan de bataille cohérent, sans cohérence tout court, sans autre légitimité que celle d'appartenir à la deuxième ou troisième ou quatrième génération née après la folie qui a saisi les hommes. c'était sûr que ça n'allait pas être possible. 

Pour ne pas leur laisser trop de place, on passera rudement vite sur les efforts démesurés qui ont été déployés pour que ce projet ne se fasse pas, ou se fasse mal. On ne s'étalera pas sur les croche-pattes qui nous ont fait trébucher des tas de fois. [ Tout compte fait, à bien y réfléchir, on n'en parlera même pas du tout tellement on veut rester au-dessus de ça]






Pendant tous ces mois où on a exploré la guerre - plus on avançait, plus l'humain devenait terrible-  on savait qu'on était en train de faire le truc le plus compliqué et le plus impliquant qu'on ferait jamais. Pendant des mois, on a protégé ce projet comme une mère-louve, pour ne pas l'abîmer. On s'est dit que les trucs rigolos, insignifiants, les gesticulations des politiques, les stars du showbiz, ça attendrait qu'on ait fini la guerre. 


A coups de pied de biche, à 500 appuyés contre le mur avec les talons, on a essayé de faire entrer de l'humanité dans trois brins de laine. On a enlevé tout ce qui était accessoire, inutile. On a débroussaillé à la machette, à la sulfateuse pour ne laisser que ça. L'humanité. 






Et on a réussi. On sait qu'on a réussi. 

On a raconté la guerre sans armes, sans sang, sans boue, juste des soldats minuscules pour raconter l'horreur. 

Maintenant que c'est fini, on peut le dire que ce projet nous a fragilisés, ruinés, et qu'on aura besoin de temps pour se réparer un petit peu. Le très beau projet pour Lille 3000 nous aide bien. Du beau, du poétique, c'est de ça qu'on a besoin. On espère qu'après on aura re-envie de rigoler. 

Et pourtant, en dépit des difficultés, ça aura été une année incroyablement riche. Une expérience artistique et humaine dont on sort grandi et plus intelligent (ou moins bête au choix). On n'échange  pas avec 500 personnes, on n'explore pas l'Histoire et l'histoire des gens sans en apprendre des tas de trucs. 

Pour tout ça, merci les gens. Pour avoir permis que cette chose impossible puisse se faire et d'en avoir fait une tranche de vie et une oeuvre qui ne ressemble à rien d'autre. 

Pour avoir permis à des gens qui se fichaient de la guerre de 14 comme de l'an quarante d'approcher ce bout d'Histoire., pour avoir flanqué un petit uppercut au creux de l'estomac des visiteurs, pour avoir provoqué des discussions sur la guerre, avant, maintenant, sur les liens entre les générations, les responsabilités collectives et individuelles,

Pour avoir fait tout ça avec trois brins de laine 

Merci infiniment. 

Edit : non mais on a aussi rencontré des gens très fantastiques à qui cette histoire a plu. Du coup, la démobilisation ne sera peut-être pas définitive. On espère pouvoir vous dire, dans quelques semaines, qu'ils se remettent en route pour un des monuments les plus extraordinaires de France, dans un projet plein de sens. On espère.
Quand le moment sera venu on vous parlera de ces gens très fantastiques et de tout ce qu'ils ont fait pour que cette histoire continue

42 commentaires:

  1. Rien à rajouter.... Juste un MERCI à toi de nous avoir entrainés dans cette belle aventure. Avec ma modeste participation, je suis fière d'en avoir été ;-))
    Christine

    RépondreSupprimer
  2. un texte superbe !... Merci pour cette belle conclusion.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à la vie de m'avoir permis de te rencontrer, tu es une très belle Personne
    Catherine Smagghe

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique résumé de cette magnifique aventure! ;) Et pour les "qui pensent que", les croche-pattes et le reste, c'est tout juste minable, pffffffffffff
    Et puis je suis si contente d'avoir pu te (re)voir à l'occasion de notre expédition lilloise depuis notre (lointaine) Savoie :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci à vous merveilleuse Délit, merci d'être avec nos soldats dans mon coeur pour toujours, merci de votre générosité, de nos petits et grands bonheurs d'avoir participé à cette oeuvre collective. Merci de m'avoir permis de voir nos soldats tous alignés et si bouleversants d'humanité. Je retiendrais comme vous que c'était un pari fou et quel pari, nous en avons vu le résultat qui pour moi été magique. Merci merci merci du plus profond de mon coeur

    RépondreSupprimer
  6. Michèle de Limoges11 avril 2015 à 12:04

    Tu écris très bien, j'admire, tout est dit, ce texte est fort, ton regard sur la société est malheureusement juste, une belle conclusion même si tout n'est pas fini. La rencontre fut belle ne change rien. Merci.

    RépondreSupprimer
  7. Ah non non non! C'est à nous de dire merci!!!
    Alors: MERCI!
    (pour les aigrits-méchants-pas beaux on dit rien, juste un immense mépris)

    RépondreSupprimer
  8. Merci à toi et bravo pour ce beau parcours et continue de faire ces "gens en laine politique" car c'est vraiment drôle et c'est aussi grâce à eux qu'on t'a connu et qu'on continuera à te suivre !
    Il faut continuer à rire de tout, n'en déplaise à certains !

    RépondreSupprimer
  9. un seul mot, Délit : Merci !
    ah oui, un autre quand même : à bientôt, j'espère !

    RépondreSupprimer
  10. Françoise Guichard11 avril 2015 à 14:09

    Delit Maille, tu as soulevé une montagne de laine et d'inertie. Tu es trèèès forte.
    Où nous emmèneras- tu avec tes futures création ?
    Merci de nous avoir fait participer à ta création.

    RépondreSupprimer
  11. Merci à toi!....je regrette de ne pas être à Lille pour tricoter des dragons cet après midi car j'aurais pu te faire une bise pour te remercier pour tout et pour ce que tu as écrit ce jour......et puis pour éclater de rire après.....

    RépondreSupprimer
  12. Merci à toi pour ce beau rêve partagé, nous sommes très fières d'y avoir participé

    RépondreSupprimer
  13. Merci de votre travail malgré les embuches, et merci à toutes de nous avoir permis d'admirer ce bel hommage.

    RépondreSupprimer
  14. Merci à toi pour cette magnifique aventure !!!!!

    RépondreSupprimer
  15. merci Délit ! Encore un insupportable suspense !!!

    RépondreSupprimer
  16. Merci Délit pour cette aventure, j'espère que ces soldats-là pourront marcher ailleurs en France ou dans le Monde.
    :-)

    RépondreSupprimer
  17. Nous avons vu, été remués hier par cette marche silencieuse, implacable....
    Encore un grand, très grand merci pour ces émotions à l'état brut...
    Marie-Odile

    RépondreSupprimer
  18. Pour certains, donc, le tricot serait aussi dangereux que le dessin..?
    Je suis touchée par la tristesse et la colère que je crois deviner derrière tes mots, Madame Délit ; j'espère que les beaux souvenirs sauront les adoucir. Moi aussi je te remercie de m'avoir permis de participer à cette fantastique réalisation artistique. J'attends avec impatience la suite, celle dont tu parles dans ton Edit.
    Et pour les Cons, comme on dit au Burkina Faso, "multiplions-les par zéro" !

    RépondreSupprimer
  19. Il n'existe pas de mot pour te dire ce que je pense de toi comme artiste et comme femme. Alors Delit... alors Anna, très sincèrement : Quel bonheur de t'avoir rencontrée. J'espère qu'il y aura un jour quelque chose pour continuer ce qui a été commencé (je ne désespère pas) . Je t'embrasse et tu connais le chemin pour le cas où.... Amitié. Fred

    RépondreSupprimer
  20. Merci à toi pour cette belle aventure !
    Avoir réuni autant de monde autour de toi pour réaliser une œuvre d'art, aucun artiste ne peut se vanter de l'avoir fait !
    Bravo Anna !
    Compte sur nous pour une prochaine fois !!
    Toute mon admiration !

    RépondreSupprimer
  21. Pourquoi quand tu écris,ca me fait venir les larmes aux yeux Délit ? Merci à toi pour cette humanité retrouvée <3

    RépondreSupprimer
  22. Aventure extraordinaire que tu nous as fait suivre pas à pas. Idée tendre et douce pour ce qui est le plus terrible de la vie. Chapeau!
    Grand merci

    RépondreSupprimer
  23. Prochain rendez-vous aux Invalides ? Au Musée de l'Armée ? J'en rêve.
    Dominique

    RépondreSupprimer
  24. Encore mille bravos pour tout !
    Denise

    RépondreSupprimer
  25. Je dirai simplement merci de nous avoir fait participer à ce projet , de nous avoir permis de nous replonger dans notre histoire familiale qui souvent rejoint la grande histoire ! Merci Anna tu es fantastique ......

    RépondreSupprimer
  26. Un grand merci à toi pour m'avoir fait participer à cette extraordinaire aventure !
    Bon vent pour la suite ! Bises.

    RépondreSupprimer
  27. C'est avant tout à toi qu'il faut dire merci pour cette fantastique aventure humaine et historique. Moi je leur verrais bien une vitrine rien qu'à eux au musée de la Grande guerre à Meaux, ce serait bien mérité et un bel hommage à tous ceux qui ont combattu.

    RépondreSupprimer
  28. Merci mille fois, bravo pour ton courage, ta sensibilité et ta créativité.
    Tu nous as tous(tes) un peu changé(e)s..

    RépondreSupprimer
  29. Merci à vous aussi pour ce tres beau projet,puis cette tres belle realisation.
    Félicitations+++

    RépondreSupprimer
  30. Toutes les guerres ne sont pas gagnées d'avance, mais tant qu'il y a mobilisation, il y a espoir !
    Bravo et merci à toi !

    RépondreSupprimer
  31. Merci à toi Délit pour le projet, la mobilisation et la part de toi que tu y as laissé.
    Merci à toi Anna pour la et les rencontre(s), l'accueil et la part de toi que tu y as laissé. J'espère que les créatures merveilleuses te permettront de revoir un peu la magie.

    RépondreSupprimer
  32. Oui, c'est bien vers toi que doit revenir la Multitude de mercis.
    Et si cette aventure peut se poursuivre, c'est juste immense ! A bientôt donc.

    RépondreSupprimer
  33. Je débarque du "Blog de Goumy"...après la guerre apparemment mais quelle émotion à te lire, je vais prendre le temps (donc pas dans la demi journée à suivre!) de remonter ton, votre histoire sur l'Histoire et déjà je suis touchée, atteinte (?) par la photo de ces soldats de laine...
    À (te / vous) suivre...

    RépondreSupprimer
  34. J'ai été tellement fière de participer à ce projet. Quel bonheur de voir (j'y étais jeudi) des jeunes lycéens admirer ces petits bonhommes en laine, les prendre en photo, comprendre le sens du message j'en suis sûre!

    RépondreSupprimer
  35. J'ajoute ma petite voix à la multitude qui s'est exprimée ici. Quant aux difficultés évoquées, je dois dire que les bras m'en tombent…
    Je suis désolée de n'avoir pas fait le voyage jusqu'à Lille (comme je voudrais découvrir cette ville !), peut-être y arriverai-je pour le très fantastique bestiaire en cours…
    Je t'embrasse, cher Délit, je vous embrasse toutes.
    Beau dimanche à vous.

    RépondreSupprimer
  36. Trop loin pour voir cette belle expo, j'espère et croise les doigts très fort pour que vos soldats voyagent à travers la France, ce qui pourrait me permettre de les approcher en vrai .
    Merci pour cette belle aventure que j'ai suivi devant mon écran.

    RépondreSupprimer
  37. Je suis allée les voir il y a 8 jours, ils ne m’ont pas révélé que ça avait été si dur pour toi. :(
    Ils étaient beaux et émouvants.
    Je te remercie très profondément ainsi que vous toutes qui avez participé à cette œuvre mini-monumentale.

    RépondreSupprimer
  38. Quel dommage on a prévu d'aller à la piscine lundi prochain !!! je pense qu'ils seront déjà partis... j'aurais bien aimé voir en vrai tout ce travail collectif que j'ai beaucoup vu ici et là... ce fut sans nul doute une expérience unique...

    RépondreSupprimer
  39. Quel beau billet, ça a été un vrai plaisir de participer à cette folle et émouvante aventure... Merci à toi !

    RépondreSupprimer
  40. Cher Délit

    Cette aventure laineuse commencée en janvier 2013 nous a permis de te rencontrer à Rennes et de rencontrer de nombreuses autres participantes sur le blog, sur facebook (me suis inscrite uniquement pour toi).
    j'ai tricoté avec An oriant et Marguerite et cela a été un plaisr de voir nos petits soldats s'équiper.
    merci de tout coeur pour cette aventure et tout ce travail dantesque que tu as accompli, et zut aux pisse-froid qui t'ont déstabilisée.

    RépondreSupprimer
  41. Nous avions fait le déplacement depuis Paris pour les expos à la Piscine et à la Manuf, nous étions juré de revenir pour celle-ci, mais avec les enfants cette fois... puis... à pleurer en lisant chacun de vos billets, la trouille de l'uppercut... Il aurait peut-être fallu que j'apprenne à tricoter pour au moins partager du beau... J'ai envie de m'excuser de ne pas être venue, l'impression d'avoir manqué de respect... Vite, vite, un autre rendez-vous !! et merci, surtout.

    RépondreSupprimer
  42. Merci Anna pour ce petit bout de chemin que nous avons partagé .
    J'étais déjà persuadé que nous avions un devoir de mémoire, tous ces petits soldats nous ont aidé en cela.
    Ce travail à 1000 mains m'a emmené dans mon arbre généalogique, j'ai déposé un bouquet de fleurs sur la tombe retrouvée, d'un de mes oncles Gilbert, mort à 23 ans, le 2 octobre 1914 à Spada, dans la Marne. Merci aussi pour cela.
    J'espère que ce beau travail-témoignage va continuer sa route!!!
    A bientôt j'espère.
    bisous, Colette.

    RépondreSupprimer