vendredi 29 août 2014

Wool War One : l'Indian Corp



WOOL WAR ONE 

L'Indian Corp 









Bon. 

En août 1914, c'était un peu plus compliqué que prévu la guerre. Les Britanniques étaient embêtés. La retraite de Mons en Belgique avait été un peu catastrophique et il n'y avait plus assez de soldats à envoyer u front. Le temps de remobiliser, on manquait de vivants pour remplacer les morts. 

Il y a un vice-roi, quelque part en Inde qui a trouvé une solution à ce problème bien embêtant. Le Penjab. La solution, c'était Penjab. Ce qu'on allait faire, c'est mobiliser des milliers d'Indiens, leur mettre un uniforme, leur donner un fusil et les envoyer en France. Le vice-roi trouvait cette solution très pratique. Petit un, économiquement, c'était plutôt un bon plan. Petit deux, politiquement, c'était aussi un bon plan. Envoyer les soldats à des milliers de kilomètres du Penjab, ça réduisait les risques de soulèvement militaire dans la région. Pas de militaires, pas de soulèvement militaire. Le vice-roi a trouvé que son plan était vraiment un bon plan. Bon, il n'y avait pas de vêtements chauds pour eux. Mais ça restait un bon plan. 

A New Delhi, les noms des milliers de morts de l'Indian Corp sont gravés sur l'India Gate. 

C'est vraiment grand comme monument.




10 commentaires:

  1. Combien de gens en laine, à ce jour, cher Délit ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est dingue tout ce qu'on apprend avec toi, Délit.
    En même temps ce que tu nous apprends est ... complètement dingue :-( Quelle connerie la guerre.

    RépondreSupprimer
  3. C'est fou plus on s'intéresse à ces événements , plus on se dit que pour certains une vie ne vaut rien !
    Et pourtant ils sont biens mortels et c'est la seule justice ......

    RépondreSupprimer
  4. Ah ben ça, j'ignorais complètement :( Combien de morts de l'Indian Corp???? (pour un "bon plan" c'était vraiment un "bon plan"... Pauvres gens, pffffff)

    RépondreSupprimer
  5. Quel travail de recherches tu as fait !!!
    Douce journée

    RépondreSupprimer
  6. "Ah Dieu que la guerre est jolie..." Guillaume Apollinaire

    être votre complice Délit...

    RépondreSupprimer
  7. Tu l'as magnifiquement réussi. Et moi j'ai appris quelque chose. Merci.

    RépondreSupprimer
  8. La dérision face à la déraison... tant cela semble impossible, inhumain, je veux dire impossible à faire quand on est Humain.... Et pourtant...
    Te lire est, à chaque fois, un rappel à l'ordre que c'est possible, que la seule chose qui soient illimitée chez l'Homme c'est sa stupidité à ne pas l'être justement... cet Homme debout face à sa Dignité (avec un grand D). Merci... comme toujours Delit

    RépondreSupprimer
  9. Je reviens de chez Filfollet qui nous montre les photos de la Gare de l'Est...et voilà que j'apprends ici une page de notre Histoire ...tellement triste et pitoyable !
    Merci.

    RépondreSupprimer