mardi 29 juillet 2014

Wool War One : le Chinese Labour Corp



WOOL WAR ONE 

Le Chinese Labour Corp 





Bon. Au début, on n'y connaissait presque rien à cette histoire de guerre.

Plus on la fouille, plus on la tricote  cette histoire de guerre, plus il y en a. Des pays, des gens, des histoires.

Et plus on fouille, plus on la tricote et moins on comprend.

On a beau lire et réfléchir, la logique qui  a amené 843 des 140 000 Chinois du Chinese Labour Corp, 843 hommes de la province du Shandong, à 8700 kilomètres environ de la France à venir mourir dans la Somme, cette logique-là, elle nous échappe encore. On cherche une raison valable. Pas moyen. On ne trouve pas.

A un moment, au milieu de cette folie furieuse mondiale, il y a quelqu'un quelque part qui s'est dit que puisque la Chine ne voulait pas envoyer de soldats, pas grave, elle enverrait des travailleurs. On allait prendre des paysans du Shandong, on les mettrait dans un bateau pour traverser le Pacifique, puis un train pour traverser le Canada, puis un deuxième bateau pour traverser l'Atlantique. Bon, on en perdrait en route, de malaria ou de folie, mais à l'arrivée, il en resterait encore bien assez. Le quelqu'un, il s'est dit aussi que ce qu'il faudrait faire, c'est parquer ces paysans dans des baraquements à l'écart des soldats et des civils et, vu la barrière de la langue,  les faire travailler à coups de triques. Le quelqu'un, il s'est dit que ce qui serait bien, ce serait de les payer 1,50 franc par jour pour faire tourner les usines d'armement, suer dans les mines ou nettoyer les champs de bataille, ces endroits pleins de morts, d'obus et de barbelés.

Au milieu de cette folie furieuse mondiale, de l'assassinat d'un archiduc à 843 stèles de paysans du Shandong  dans la Somme, la logique de cette histoire de guerre, elle n'est pas très facile à saisir.



14 commentaires:

  1. Pauvre coolie pliant sous la charge :((
    C'est bien vrai, plus ça va, plus il y en a ! J'ignorais tout de ces 843 hommes...

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. C'est exactement ça : merci pour eux. C'est stupide de ma part, je sais, mais je n'arrivais pas à trouver ces mots pourtant si simples…

      Supprimer
  3. Il y a beaucoup de moments peu reluisants voire indignes dans l'histoire de France (vous savez, ce pays qui se dit "des droits de l'homme"). Celui-là en est un… "Label Histoire" y avait consacré un numéro, pour ceux qui veulent en savoir un peu plus :
    https://www.youtube.com/watch?v=KCdJX726Khs

    RépondreSupprimer
  4. Michèle de Limoges30 juillet 2014 à 06:20

    Mon ignorance est grande... un petit peu moins maintenant.
    Merci

    RépondreSupprimer
  5. Oui. Voilà. Moi non plus je ne comprends pas. Et je ne comprends rien non plus de notre temps ni des massacres qui y perdurent. Il n'y a pas de bon côté, il n'y a pas à être dans un camp ou dans l'autre. Il n'y a pas à souffrir ni faire souffrir. Mais cependant cela continue. Différemment, pareil.

    RépondreSupprimer
  6. Voilà un pan de l'histoire dont on ne parle pas souvent ... Pas assez nombreux pour faire le buzz ? Merci de palier à mon ignorance :)
    Douce journée

    RépondreSupprimer
  7. Il y a un cimetière chinois pas très loin de chez nous et nous avons retrouvé un camp où ils ont été parqués... La folie.
    Moi qui suis sophrologue et dont le but principale est de faire découvrir combien l'Homme est riche de Capacités et de Valeurs, je suis triste de constater parfois combien les capacités sont utilisées au détriment des Valeurs et combien parfois, le H majuscule de Homme ne mérite qu'une toute petite minuscule....
    Ton billet m'a de nouveau mis les larmes aux yeux. Je t'embrasse Delit.

    RépondreSupprimer
  8. J'ignorais tout de cet épisode peu reluisant de la grande guerre, comme beaucoup je pense. Merci pour l'enseignement à travers cette expérience hors commun. Je souhaite un grand grand succès à la guerre de laine et mon souhait serait qu'il n'y ait plus que cette guerre de laine, plus de guerre dans la vraie vie. Je suis atterrée des événements actuels...

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connaissais pas cet épisode ! Comme quoi, les cours d'histoire, même développés un petit peu plus dans chaque école (primaire, puis 3ème, puis lycée) sont incomplets.
    Merci beaucoup de nous l'avoir brièvement raconté, et les commentaires d'au dessus pour leurs compléments.

    RépondreSupprimer
  10. Moi non plus je ne connaissais pas cet épisode très sombre de la Grande Guerre. Merci de nous le faire connaître Délit.

    RépondreSupprimer
  11. Beau travail de mémoire et merci de le mettre en avant.
    Comme beaucoup j'ignorais cet épisode.
    Quelle tuerie cette guerre et malheureusement ça continue un peu partout.
    Merci Délit de nous avoir rappelé cet épisode sanglant.

    RépondreSupprimer
  12. Eh oui, l'Histoire Officielle "oublie" les épisodes peu reluisants et ne les enseigne surtout pas. Je n'avais jamais rien lu ni vu sur celui-ci. Avec la Wool War One vous rendez un réel hommage à tous ceux qui ont souffert de cette barbarie. C'est un travail magnifique que vous faites-là. Je regrette de ne pas y participer, j'ai dû me manifester trop tard.

    RépondreSupprimer
  13. Contente de vous avoir vu a l oeuvre cet apres midii a la Manufacture ! Bonne continuation !

    RépondreSupprimer