mercredi 26 février 2014

Wool War One - De l'utilité du fil bleu



WOOL WAR ONE 

De l'utilité du fil bleu


Bon. 

Quand on a rêvé ce projet de réaliser une oeuvre gigantesque et minuscule qui parlerait des hommes dans la guerre, à des milliers de doigts, à des milliers de kilomètres les uns des autres, quand on a dit que cette oeuvre, on la ferait en laine, on le sait bien qu'il y en a qui ont fait des petits moulinets avec leur doigt sur leur tempe. 

N'empêche. 

On y est. 

Des volontaires, il y en a, plein, partout. Les pelotes de laine, elles sont arrivées. Des gens pour nous aider, on en a trouvés. 

Petit à petit, maille après maille, le projet se dessine et s'enrichit, de ce que chacun et chacune y apporte. Dans les coulisses de la Wool War, ça s'organise et ça travaille. Ca parle aussi et ça échange. Beaucoup. Ca fait même un raffut monstre, tous ces gens. 

Bref, au Délit, on est content. 

Plus que quelques millions de mailles, et l'armée de laine, on la verra défiler au Musée. 

Sauf que...

Depuis le début, on a une autre idée qui nous trotte dans la tête. On a pris le temps de la laisser mûrir, de la laisser se préciser. 

Maintenant qu'on est sûr que c'est ça qu'il faut, que c'est comme ça que ça doit être, on en rêve la nuit, de cette idée-là. 

La Wool War, ok. 

C'est ça qu'on voulait/ 

Mais le sens de tout ça, de ces milliers d'heures à tricoter, ce sont les gens. Cette deuxième armée de gens qui ont décidé que oui, ils allaient la faire, la guerre en jersey. Ce sont eux qui font le lien. Les liens. 

Ce qu'on veut, c'est qu'au final, il y ait deux armées. L'armée en argile de jersey bleu horizon et l'armée des hommes et des femmes qui les ont créés, maille après maille. 

Au final, ce qu'on veut, c'est qu'au Musée, les soldats défilent sous le regard des générations suivantes. 

On veut que les deux armées soient là, sur la coursive du Musée. 

Du coup, les acteurs de la Wool War, au Délit, on n'a plus qu'une idée, c'est aller les rencontrer. 

On veut les prendre en photo, on veut faire défiler les photos de leurs visages, de leurs doigts, de là où ils vivent, de comment ils ont tricoté ces kilomètres de bouts de laine pour rien. 

On les veut comme une tribune d'honneur devant laquelle défilerait la longue colonne des poilus en laine. 

C'est ça notre nouvelle idée. 

Ca, c'est facile de leur demander. Est-ce qu'ils veulent bien nous envoyer chacun une photo d'eux, celle qu'ils voudront bien nous donner, leur visage, leur dos, leurs doigts, à contre-jour ou en pleine lumière, quand is tricotent ce bout de fil bleu qu'on leur a envoyé à tous quand l'idée était juste en train de germer? Ils peuvent dire oui, ils peuvent dire non, il n'y a aucune obligation dans cette guerre-là. 

Mais c'est pas tout. 

Ce qu'on voudrait au Délit,  c'est aussi aller les rencontrer. Pas tous, ils sont trop nombreux, mais plein. 
 Pour ramener les photos qu'on rêve de ramener. 

Des photos comme ça, au milieu de leurs photos à eux. 











Voilà. On veut faire les mêmes photos, mais à Lens, à Générac, à Accra, à Seattle, à Lyon, à Stuttgart, à Lausanne, à Mallemort, à Marseille, à Versailles, à Limoges, à Lille, ... 

Comme si on le savait pas que c'était n'importe quoi. 

Mais ce qu'on se dit, c'est que déjà à la base, ce projet, c'était n'importe quoi. Finalement, des centaines de gens ont suivi. Fedex a dit banco, on vous offre l'envoi. La Piscine a dit  banco, va pour la laine. 

Pourquoi on ne trouverait pas quelque part un mécène, un riche mécène, qui nous dirait tope-là Délit,  pour qu'on puisse y aller, partout, pour prendre ces photos de liens, de gens ? 

Tu es riche, tu es mécène, tu trouves que cette idée de gens et de liens, c'est très fantastique? Tu connais un riche mécène ? Tu connais quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît un riche mécène qui aime les liens? C'est parfait, on t'attend. 



N'empêche, ça ferait une sacrée belle tribune d'honneur pour faire défiler la Wool War


Mais vous savez, on vous voit faire des petits moulinets sur votre tempe avec votre index. Faut pas croire.







63 commentaires:

  1. Les moulinets, je n'en fais pas! Et puis comme vous y croyez et nous aussi, on se dit que cela se fera...

    RépondreSupprimer
  2. J'Y CROIS!!! par contre je ne connais pas de mécène... (sinon j'en aurai déjà profité... :D) Belle idée!!! et moi j'attends de pied ferme Mme Délit Maille quand elle veut la porte lui est grand ouvert!!!!

    RépondreSupprimer
  3. je croise les doigts pour un mécène, en tant qu'étudiante je suis pas la personne idéale, mais dans mon colis il n'y avait pas de laine bleue ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. renvoie-moi ton adresse par mail, je t'envoie illico le petit fil bleu

      Supprimer
    2. C'est celui que tu avais retrouvé sous la table???? :)

      Supprimer
  4. Enfin le fil bleu ! Belle idée. Pour le voyage, bon, ça il faut qu'il y ait un sponsor. Mais faire le taxi autour et dans Marseille et la région PACA je suis là. J'ai même de quoi vous nourrir et vous loger (si vous n'êtes pas allergiques aux poils de chats).
    Et visiter un très très beau musée, le MUCEM.
    Tu pourras aussi faire une bise à DSK assis (sagement) sur son fauteuil.

    RépondreSupprimer
  5. Rhaaa le Mucem )))) Et DSK et les poils de chat !!!! Croisage de doigts

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mondieu mondieu, j'avais oublié Gédéon-le-Canard ! Il t'accueillera en boitant, arthrose de vieux canard oblige. Hé oui, il entame sa sixième année... Mais toujours excellent prédateur de limaces, escargots et vers de terre.

      Supprimer
  6. J'ai le fil bleu, je n'ai pas le mecene, helas! Je vais quand meme chercher...

    RépondreSupprimer
  7. mon premier commentaire semble avoir pris la clé des champs....
    il était juste pour dire que je ne connaissais pas de mécéne, mais qu'un ticket de métro suffisait pour passer par chez moi....et qu'il y avait toujours un potche café au chaud ou une petite mousse au frais....

    RépondreSupprimer
  8. Ben oui, elle est sympa cette idée ! Je me disais bien que ce fil bleu pouvait être un fil... rouge entre nous ! :)

    RépondreSupprimer
  9. Très cher délit... Je ne connais pas de mécène mais un photographe peut-être... En tous cas cette idée est forte et me plait : pas pour me voir mais pour son sens intergénérationnel, pour ce devoir de mémoire, d'hommage. Bref je peux t'envoyer ma photo mais aussi t'accueillir chez moi, dans ma ville, où tu veux... Et puis j'ai encore des tas d'autres idées alors je t'envoie un mail en mp ;-)... Bonne journée delit mail !

    RépondreSupprimer
  10. Oooooooooooooh, ça va être magnifique toutes ces photos de tricoteur/tricoteuses de fil bleu!
    Mais si les photos sont exposées, ça va distraire ton armée, non?
    Je demanderai à mon mari de me photographier (quand il aura le temps -?- )

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,
    Je ne suis pas mécène… Juste une petite IDE de rien du tout et qui sais même pas tricoter d'abord, hein…
    Mais si vous avez des tricoteuses à venir photographier dans mon coin. (Je suis dans la campagne autour de Grenoble) je peux peut être craquer quelques économies pour payer le billet de train à ma tricoteuse masquée préférée et servir un ravitaillement dans mon QG aux tricoteuses anonymes qui seraient près de chez moi et voudraient venir se faire payer un café (ou autre) en tricotant…

    Une admiratrice Varçoise (38)

    RépondreSupprimer
  12. Bouhouhou !!! Moi, je n'ai pas encore reçu ma laine ! C'est normal ça ??? J'espère qu'elle va finir par arriver ! Je suis dans les starting-blocks depuis le début de cette affaire et je commence à attraper des crampes !!!! :-)
    Je ne connais pas de mécène mais je peux te recevoir chez moi, M'ame Délit, avec plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rFilfolet, donne-nous ton (vrai) nom par mail, on te dira si c'est parti hier. Sinon, on corrigera l'erreur dès demain ))

      Supprimer
    2. moi je regrette très fort d'être arrivée trop tard pour tricoter et l'idée de photos est géniale mais malheureusement je ne connais pas de mécène non plus.

      Supprimer
    3. ça va venir c'est sur en attendant ménage tes doigts car nous qui avons reçu le paquetage la tendinite nous guette :-)))

      Supprimer
  13. Super cette idée de fil bleu bleu il faut y croire , aide toi le ciel t'aidera !

    RépondreSupprimer
  14. Belle idée. Ma porte à Toulouse est ouverte, mais il faudrait que la SNCF ou Airfrance ou autre joue les sponsors, non ? J'ai lancé un fil-à-idées-pour-le-fil-bleu sur Ravelry et je croise fort les doigts (non, ça ne m'empêche pas de tricoter) :-)

    RépondreSupprimer
  15. Bon j'ai reçu mon paquet tout à l'heure et donc je comprend le pourquoi de la mini pelote! Bien sûr que tu auras une photo de moi, mon tricot dans ma forêt!
    Et si tu veux venir la voir ma forêt dans le 66 .... hé bien viens! Tu reverras le Milo en laine que tu m'as offert!

    RépondreSupprimer
  16. comme je n'ai pas de mécène à proposer, je me contente de proposer une idée. Nous pourrions essayer de nous regrouper une journée pour vous accueillir par exemple à Rennes, pour les bretonnes ? Ca diminuerait les frais de transport et surtout ça serait drôlement bien de se rencontrer.

    RépondreSupprimer
  17. Madame Délit, je t'aime de plus en plus, et plus ça va, plus je pense qu'avec toi, rien n'est impossible. Bon, je pense être à peu près la seule à tricoter pour la WWO dans le quart Nord-Est, mais je peux aller à Paris pour une séance photo si c'est plus pratique. Mais je peux aussi me prendre en photo, ça sera plus simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben non pas la seule....moi je tricote dans la banlieue de Nancy!
      et malheureusement, je ne connais pas de mécène!
      et comme tout le monde, je trouve que c'est une super idée!
      et que les mains vernies de rouge de Madame Délit en train de tricoter dans le reportage sur BFM télé c'était top!
      il faudra les mettre sur la coursive du musée magique ;-))
      catherine ortholala

      Supprimer
    2. Moi aussi, 1/4 nord est, 70 kms de Reims et Troyes,140 kms de Nancy,
      pas très loin des champs de bataille. pas de mécène dans mes connaissances mais prête à participer si une souscription est lancée.

      Supprimer
    3. catherine ortholala6 mars 2014 14:39

      mais oui en plus on est à côté de Verdun, des villages détruits, de la voie sacrée......ce serait top des photos la bas!
      catherine ortholala

      Supprimer
  18. pas de mécène ..
    mais un atelier, où l'on pourrait rassembler des tricoteuses de la région parisienne ..pour que tu fasses des photos ..
    le même atelier que celui qui a accueilli les ateliers de montage de couvertures pour le japon ..
    ou alors à côté, la forêt de meudon, où l'on pourrait organiser un grand pique nique de tricoteuses ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Forêt de Meudon, ça pourrait le faire pour moi aussi!

      Supprimer
  19. Ah, moi, la forêt de Meudon, je vote pour (quand les beaux jours seront là…) ! Ou la cour d'honneur du château de Versailles, pourquoi pas ?
    Et je vais demander à mon mari de faire quelques dizaines de photos pour en trouver une de potable, où les aiguilles et le fil et les mains et peut-être le visage de la tricoteuse soient nets.
    (pas de mécène non plus, je travaille dans la culture où en on recherche activement sans trop de succès…)

    RépondreSupprimer
  20. Le fil bleu ... quelle bonne idée ce lien qui nous relie les unes aux autres !
    Je n'ai pas de mécène dans mes connaissances malheureusement mais je vais quand même en parler ... on ne sait jamais !

    RépondreSupprimer
  21. Et pourquoi pas la clairière de l'armistice à Rethondes, un endroit mythique !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonne idée et on tricotera enfin une colombe .. de la paix

      Supprimer
  22. Eh eh... Mallemort cité dans le Délit Maille ! Y'en a une autre de Mallemortaise (oui, je sais, ça fait charcuterie...) dans l'armée de tricoteuses ou je suis la seule ?!

    Reçu aujourd'hui mon paquetage, avec les fils bleus (2) (celui de Mamaillemia ?). OK pour la photo et partante pour une visite du Mucem acec DOMINIQUE et M'dame Délit.

    Finalement, je vais finir par apprécier mon retour en France..;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeees ! Un gang de tricoteuses au Mucem, moi je trouve que c'est pas mal du tout.

      Supprimer
    2. Oublié de dire que je suis à Saint Victoret, près des Pennes Mirabeau et de Marignane. Y aurait-il des tricoteuses par ici ?
      J'ignore complètement le gentilet de mon village, mais sans doute pas charcutier !!!

      Supprimer
  23. Et pourquoi pas un kisskissbankbank ?

    RépondreSupprimer
  24. belle idée je dis voui, je vais tacher de faire des photos
    sur Ravelry dans le bataillon des pantalons on avait spéculé sur le fil bleu : allions devoir tricoter une ligne d'horizon des Vosges ? un bleuet ? ben mince un fil bleu ! pour le lien en voilà une idée intéressante et pourquoi pas faire sponsoriser ça par Radio France qui a des antennes partout intitulées radio France BLEU ??
    je retourne au front du Sud par un beau ciel bleu ..

    RépondreSupprimer
  25. Je te suis, oui toi là l'auteur du Délit Maille depuis les débuts et, c'est vrai, c'est vrai, j'avoue... je ne poste pas un comm à chaque fois même si j'adore ce que tu fais, ce que tu tricotes et que j'adhère en général à 100 % à ce que tu dis. Grâce à toi j'ai découvert des scandales, des "histoires", des "scoops" que j'avais loupé puisque la politique et moi, les journaux et moi ça fait deux.
    Mais là, je dis bravo, mille fois bravo !
    Le projet est d'envergure, la participation est à la hauteur de l'envergure du projet ; je ne tricote pas ou peu et en tout état de cause, pas assez bien pour participer à l'armée des gens en laine.
    Mais ce que je regrette, vivement, c'est de ne pas être mécène ou d'en connaître un ou de connaître quelqu'un qui connait quelqu'un qui connait un mécène parce que l'idée de la tribune d'honneur pour mettre en parallèle les gens en laine et les gens qui les ont tricotés, elle est géniale.
    Je croise les doigts (des mains et des pieds, il va sans dire !) pour que tu trouves ce mécène ou ces mécènes .
    Et pourquoi pas une souscription ? Ceux qui veulent donnent ce qu'ils veulent ? Ne dit-on pas que les petites rivières font les grands fleuves ?
    Tous mes voeux pour ton projet... et merci pour ton blog.

    RépondreSupprimer
  26. Ok pour l'idée , mais pas de mécène, je le regrette .Biz à toutes et tous .

    RépondreSupprimer
  27. Hi l"Etat Major tout loin là-bas !
    Réaction première :
    mais pourquoi à chaque lecture d' news des frissons
    parcourent bras et jambes ?
    J'ai chaud dans le dos.
    Dans le Coeur ? Oui aussi !
    Bon sang que je suis fière de faire
    partie de WOOL WAR ONE ...
    Bibis
    Nicole(tte)
    PS : pour le mécénat j'ouvre de suite carnets d'adresses
    et autres listes .....

    RépondreSupprimer
  28. bonjour madame delit
    je ne comprends pas bien : tu veux que les tricoteurs-teuses se prennent en photo en train de tricoter le petit bout de fil bleu et te l'envoient en train de tricoter le petit bout de fil bleu ? Et par ailleurs tu cherches un mécène pour un tour de France photo des tricoteurs-teuses pour de beaux clichés à mettre en regard des soldats en laine ? C'est ça ? les home made photos, ce serait au cas z'où le mécénat ne marche pas, pour etre sur d'avoir quand meme du matériau pour l'expo ? Si oui, quels sont les délais pour envoyer la home made photo ? et quel format ? Merci de ta réponse

    RépondreSupprimer
  29. C'est très poétique cette idée de fil bleu. Ce serait un vrai plaisir d'accueillir le Délit et aussi des tricoteuses chez les Caudaciens avec du café et des macarons.
    Je commence seulement mon 1er pantalon rouge aujourd'hui et ça fait au moins 15 ans que je n'ai pas tricoté !
    Pas de mécène aux alentours mais je continuerai à guetter...

    RépondreSupprimer
  30. Un mécène, pour le chercher, faut savoir quoi lui dire !! en dehors de ce qu'on sait déjà ...de cette fabuleuse histoire . ...des chiffres par ex ..
    hé !! j'ai vu ta bouille à le télé !!!

    RépondreSupprimer
  31. Des que je rentre à la maison( là c'est vacances...) je t'envoie la photo de moi tricotant la laine bleue... Pour le mécène, je pense à quelqu'un sur Bordeaux...je t'en reparle en privé.

    RépondreSupprimer
  32. France Info, Le Point, c'est pour bientôt ? C'est qu'il ne faut pas rater ça, on a eu assez de mal avec BFM !

    RépondreSupprimer
  33. belle idée ... à suivre ! Toujours aussi imaginatif le Délit Mailles !!! :D
    Douce journée

    RépondreSupprimer
  34. Ohhh,j'ai déjà renvoyé tout l'équipement du bataillon.Pas de photos,snif.Mais l'idée est belle,et j'ai le temps de craquer ma tirelire s'il le faut!

    RépondreSupprimer
  35. MadameMoustash1 mars 2014 00:49

    Encore une très belle idée... très touchant !
    Pas de mécène par ici non plus... mais promis si je gagne au loto vous pourrez compter sur moi ;D
    En attendant, on va voir ce qu'on peut faire comme photo et puis je laisse ma porte grande ouverte... au cas où.....

    RépondreSupprimer
  36. L'article du Point est paru. Il faut aller sur le site du Point et dans le moteur de recherche taper tout simplement "wool war".
    Je vous laisse le soin de le découvrir...

    RépondreSupprimer
  37. Anne de Limoges2 mars 2014 10:14

    Comme je suis heureuse de participer à ce projet magnifique! Pour le mécénat on peut envisager un crowfunding? Sinon j'en parlerai à mon banquier...
    Merci

    RépondreSupprimer
  38. http://www.lepoint.fr/societe/14-18-tricote-moi-la-premiere-guerre-mondiale-01-03-2014-1796784_23.php

    RépondreSupprimer
  39. ah dis donc , l'article dans " le point" , c'est pas de la gnognotte ! et il y en a long,....et même les commentaires sont sympas ! merci Dominique pour le chemin à prendre pour le lire..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympas, les commentaires... Il y en a un qui s'en prend aux agrégés, qui n'ont pas été les derniers à se faire tuer.

      Supprimer
  40. Alors pourquoi ne pas créer -pour Délit Maille uniquement - le fil bleu des photographes-artistes de partout ds le monde entier ? Nicole(tte)

    RépondreSupprimer
  41. j'aime bien ces photos des tricoteuses en noir et blanc... Mais elles ne tricotent pas avec des aiguilles du 2 !!!
    Nicole(tte) : je ne comprends pas ta proposition...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au même titre qu'il y a les gens de laine, il pourrait y avoir les gens de la photo tous menés par un chef d'orchestre comme notre Etat-Major et qui prendraient les + belles photos des gens de laine !
      C'est mieux comme expli ? Nicole(tte)

      Supprimer
  42. pas de riche mécène dans mes connaissances mais toute mon admiration à vous offrir

    RépondreSupprimer
  43. Alors moi, je ne sais pas tricoter mais j'ai une maison relativement grande avec un jardin et une grande terrasse pour prendre des photos (aux beaux jours) dans le Périgord, s'il y a des tricoteuses dans le coin.
    Et malheureusement, je ne connais pas de mécène...

    RépondreSupprimer
  44. et moi je viens râler : comme je regrette que nous ne puissions pas profiter d'un petit article qui nous présenterait un kit " enregistres ton président " et d'un autre " Écoutes ton ex président " .... ouin ouin ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhalala ! M'en parle pas. On pleure à chaue fois qu'on regarde les infos, de tout ce qu'on n'a pas le temps de tricoter. "Tous à poils", ça aurait été terrible, on savait quoi faire et tout et on ne peut pas, on n'a pas le temps ... Damned ..

      Supprimer
    2. D'un autre côté, tricoter Patrick Buisson n'est pas forcément très rigolo. Et un magnétophone non plus.
      Alors... on est frustrés, mais conscients aussi de l'Everest de travail que tu affrontes ! J'en suis à ma sixième vareuse, j'espère qu'elle pourra être complète, vu ma pelote qui fond.

      Supprimer