mardi 21 janvier 2014

Wool War 1 Première bataille



WOOL WAR 1 

Première bataille


Paquetages en partance


Bon. 

On n'a pas gagné la guerre encore.

On était tout fiers. On avait fini la conscription et fait tous les paquetages. 

On avait commencé les envois. Les premiers arrivent dès aujourd'hui. Les autres envois sont programmés de façon échelonnée dans les jours et semaines à venir. Pas d'inquiétude si ça tarde, la machine est lancée et bien lancée. 

Le seul petit souci qu'on a, au Délit, c'est que c'est Mr Fedex qui se charge de l'acheminement des pelotes et tout et tout. 

Et que Monsieur Fedex, pas toujours mais souvent, il veut un numéro de téléphone pour vous appeler avant la livraison. 

Donc on a absolument besoin d'un numéro de téléphone pour continuer les envois

Vous pouvez nous l'envoyer sur delitmaille@gmail.com

Pour les envois déjà effectués hier, on va essayer de retrouver les livreurs qui errent comme des âmes en peine sur les routes de France à votre recherche et qui nous appellent, les uns après les autres, pour savoir si vous êtes chez vous.  S'ils sont définitivement perdus dans la lande, on recommencera les envois, mais promis, chacun aura son paquetage. 
A réception, un petit mot nous permettra de tenir le listing des envois à jour. 


Ha mais, on va pas se laisser décourager par une toute petite bataille de rien. 

A la guerre comme à la guerre. 


29 commentaires:

  1. ben ben ben... bon courage pour la recherche de ces messagers .

    RépondreSupprimer
  2. mais non, moi le livreur ne s'est pas posé de questions, il est venu , m'a trouvé et est reparti après m'avoir fait signer sur un boitier électronique...il y en a des peut être plus malins que les autres chez fedex !! et j' ai eu de la chance !!

    RépondreSupprimer
  3. Que d'émotions ! OK, colonel, je communique mon n° de matricule tout de suite… et je tremble en attendant de recevoir mon affectation !

    RépondreSupprimer
  4. Aïe Fedex il ne vient jamais chez moi sous prétexte qu'il n'y a ni n° ni nom de rue, Fedex n'aime pas les Hameaux!
    Je t'envoie de ce pas mon n° de tel! Bon courage pour cette organisation colossale!

    RépondreSupprimer
  5. Michèle de Limoges22 janvier 2014 08:33

    Toujours aux ordres... N° envoyé.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, ils sont bien compliqués chez Fedex. Quand je ne suis pas là, mes voisins prennent le colis pour moi et vice-versa! Je te donne mon n° de téléphone tout de suite.
    Bisous Sandrine

    RépondreSupprimer
  7. "Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi".... !! on va bien finir par se trouver Fedex et moi !! Tél transmis ce matin. Courage à vous et belle journée

    RépondreSupprimer
  8. Je viens tout juste de découvrir wool war ! Belle idée. C'est déjà trop tard pour participer, c'était pourtant une hécatombe cette guerre, c'est sûr que vous avez assez de soldats ou c'est les fonds qui manquent ? Parce-que si c'est ça, il suffit de nous dire quelles munitions il faut et mettre le plan de bataille en ligne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, non, ce ne sont pas les fonds. C'est la gestion de l'ampleur du projet qui a ses limites, et là, on est déjà hors limites ))) Merci de te proposer, ça fait plaisir. Des soldats, il y en aura assez pour figurer l'ampleur de l'hécatombe, on y tient

      Supprimer
  9. Colis récupéré ! A nos aiguilles !

    RépondreSupprimer
  10. Laurence Haond22 janvier 2014 20:55

    Bonsoir, mon paquetage est bien arrivée hier matin. Et l'ouvrage est sur les aiguilles. A bientôt
    Laurence Haond

    RépondreSupprimer
  11. Je n'en reviens pas ! Pas touché les aiguilles depuis 15 ans. Oublié même comment on montait les mailles. Et le miracle du Délit Maille : aiguilles et fil en mains, j'ai monté mon tricot comme si de rien n'était. Même pas hésité.
    Ça y est, c'est parti !

    RépondreSupprimer
  12. Ah la chance ! Je trépigne d'impatience : quand est-ce qu'il passe, le livreur FedEx ?

    RépondreSupprimer
  13. le dos est sur les aiguilles.... yalla!!

    RépondreSupprimer
  14. Paquetage bien arrivé, et la première vareuse sur les aiguilles... et déjà des questions :
    - pour le col arrêt des mailles sur le 5ème rang est ce que l'on compte le rang de montage ?
    - combien de cm avant l'emmanchure ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas compté le rang de montage.
      Tu relèves 10 mailles avant la couture de l'épaule (le dos rattaché aux devants) et 10 mailles après la couture. Comme ça, la manche est bien au milieu.
      Tout ça sans la garantie de notre hôtesse. Expérience personnelle uniquement (et méningite incorporée).

      Supprimer
    2. Moi je l'ai compté comme le premier rang, mais Dominique, ne défais pas tout )))) Ca ira quand même!
      Pour les manches, pareil. Je n'ai pas mesuré et fait comme Dominique pour centrer la manche.
      Ca marche très bien comme ça.
      Pour la méningite, là, j'ai pas de solution ))

      Supprimer
    3. Risque pas de tout défaire. Il aura moins froid, mon pioupiou.
      Fini ma première vareuse. J'espère que pour la prochaine (dont j'ai déjà monté quelques rangs du dos) je n'aurai qu'une vague migraine...
      Mais qu'est-ce que c'est bien ! Je me régale.

      Supprimer
  15. Aaaaahhhh
    Monsieur FedEx ne m'a encore pas apporté mon colis de ravitaillement. ....demain????

    RépondreSupprimer
  16. pareil pour moi, Fedex doit avoir du mal à dénicher ma maison... :o(

    RépondreSupprimer
  17. ça doit être pareil pour moi, pas de Fedex à l'horizon :o((

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'inquiétude. On fait aussi vite qu'on peut, mais les envois, c'est très très long. On y passe des heures, au musée, chaque lundi et les paquetages partent les uns après les autres. Un tout petit peu de patience, on n'oubliera personne )))

      Supprimer
  18. ahhh, mes aiguilles s'impatientent elles aussi .... où est Mr Fedex ?

    RépondreSupprimer
  19. Ai envoyé ma 1ère vareuse par courrier hier, pour approbation.
    Je compte sur la Poste pour vous livrer dans les meilleurs délais.
    En attendant, je retourne à mes aiguilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on va dormir devant la boîte aux lettres ))

      Supprimer
    2. Huh, ma première vareuse attendra sa petite sœur pour être expédiée... Faut préserver le moral du général en chef. Je crois que je me suis un peu plantée pour les poches, je m'en vas relire les indications d'An Oriant.
      Sympa de savoir que la Provence et la Bretagne, même combat ! Exactement comme nos pauvres petits soldats.

      Supprimer
  20. Journal du front
    Bon, pour Morbihan et moi, c'est cet après-midi que c'est parti, comme en 14. Première vareuse à quatre mains. Rien à voir avec les tranchées, nous étions douillettement au coin du feu. Une fait le dos, l'autre un côté. Premier écueil, nous avons tricoté un peu serré. On se relaxe, le geste se fait plus doux, les dimensions sont meilleures. Nous unissons très fort nos deux neurones pour comprendre où mettre les poches. Nous avions (mal) compris qu'il fallait les coudre sous le rabat ! Forcément, nous étions dubitatives . Un petit café plus tard, la tâche est menée à bien. Il ne reste plus que les coutures des côtés. Rendez-vous est pris pour d'autres cafés-tricot, c'est tellement plus sympa de faire ça ensemble plutôt que chacune de notre côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <3
      Ca donne un peu le tournis de se dire que quand tout le monde sera équipé, ça fera des milliers de doigts tout ça.

      C'est un peu magique, non?

      Supprimer