lundi 7 octobre 2013

Work in progress encore



WORK IN PROGRESS 



Bon. On en est où? 

A 5 jours de la boum, les gens en laine de la Piscine, c'est bon. Ils ont passé le week-end dans les réserves du très fantastique musée et ils se mettent en place aujourd'hui, avec leur petit maillot, leurs petites bouées, leurs petites serviettes. On est prêt pour vendredi. 

A 15 jours de la ribouldingue, les gens en laine de la Manuf, c'est pas encore bon. Il nous en reste quelques uns à peigner, des noeuds de cravate à reserrer, des chignons à fignoler. 

et aussi fermer les cartons, démêler les fils électriques, peindre, écrire, brancher la sono, retrouver le président perdant qu'on ne sait plus du tout où on l'a mis, installer Jean-François Copé dans sa boulangerie, imprimer des trucs, faire des plans, gommer les plans qu'on vient de faire, les refaire, les regommer, refaire les plans quand on a troué la feuille à force de gommer et les regommer, mesurer, oublier les mesures, remesurer, trouver une idée trop de la boulette et se rendre compte que non, c'est pas possible en fait, qu'une cascade dans une usine, ça demande quand même des aménagements conséquents et que ce serait abuser, retrouver les étiquettes dans le panier du chien et d'un coup se demander si des fois, le président perdant ..., changer Marcel Proust de  cloche maintenant que quelqu'un qu'on ne connaît pas du tout nous a donné, comme ça pour rien, des cloches anciennes somptueuses, juste parce que les gens en laine, ce quelqu'un, il aime bien, et qu'une cloche ancienne, pour Marcel, c'est mieux tout de même et peut-être même qu'on y laissera la poussière, tricoter les invités de dernière minute, le sosie de Barbara, faire des essais sur le lustre du salon pour voir si un avion ça tient, continuer à chercher l'armoire à laquelle on a renoncé parce que c'était trop compliqué mais que quand même ce serait bien, prévoir le PC-sécurité, les postes d'observation aérienne, les marche-pieds, le pupitre du chef d'orchestre, la loge du gardien...























et chercher ce qu'on pourra bien répondre aux gens qui nous demanderont mais pourquoi? 

Pour l'instant la meilleure réponse qu'on ait trouvée, c'est Gaétan Roussel qui nous l'a soufflée





Voilà. C'est ça l'histoire de ce truc. 

Pourquoi pas? 

Edit: la semaine prochaine, on vous fait un reportage jour par jour de l'installation de tout ce bazar dans cette usine magique de Roubaix. Après, un petit break de quelques jours loin, très loin des gens en laine, le 8 novembre, on boit un coup avec vous tous (pour ceux qui continuent à penser que Roubaix, c'est trop loin, on fera des photos des bouteilles)  et hop, on va pouvoir attaquer les projets qu'on a notés sur des petits carnets et qu'on trépigne d'avoir le temps de tricoter, le Radeau de la Méduse, un peplum en jersey,  les cadeaux des gagnantes du très fantastique concours, Django Reinhardt, un carroussel monstrueux ... 

Et pourquoi pas? 


18 commentaires:

  1. Je veux y aller je veux y aller je veux y aller je veux y aller je veux y aller....
    Si, Délit, je regrette, mais "Roubaix, c'est trop loin" de la Haute-Savoie:( :(
    (Je réfléchis quand même à une solution transport + logement, si qqu'un a des idées : co-voiturage? minibus? charter? B&B? chambre d'hôtes? etc...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça, c'est vrai, si les gens complètement amoureux des gens en laine et qui habitent Lille Roubaix et proximité pouvaient nous dire où seloger pour pas cher et sympa, si même des accros étaient prêtes à en accueillir d'autres, pour les gens en pas-laine qui habitent trop loin pour faire l'AR dans la journée, ça serait méga top ultrasympa et vachement pratique!!

      et si on créait une asso de soutien qui aiderait à la logistique, qui organiserait des rencontres de fans vachement sympa et tout ça?
      et pourquoi pas?

      Supprimer
    2. Ou alors faudrait arriver à convaincre Délit de venir exposer dans nos lointaines contrées...
      En attendant lançons le
      "SOS des gens pas-en-laine qui veulent voir en vrai les gens-en-laine"!
      (Même qu'on s'engagerait à loger des gens-pas-en laine quand les gens-en-laine viendraient chez nous, promis!)

      Supprimer
  2. j'aime trop trop ce billet, ça communique super bien l'effervescence du cortex du Délit !
    on imagine... quel binz, quel courage, quel tout ça!!
    pourvu que Délit tienne le coup, avec tout ce boulot, tout ce stress... !!
    Mouna

    RépondreSupprimer
  3. Courage ! 💗
    Et bravo !
    Elle pleure, Carla, de la disparition de Sarko ? Il est parti avec Bachar ?

    Yzahine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, il s'est fait bouffer par le chien du Délit Maille....

      Supprimer
  4. Le président perdant s'est barré, tout simplement. Marre d'être mis au second plan, de ne pas être le plus regardé, le plus beau, le plus photographié, le plus grand (non, là, faut pas pousser), le plus, quoi. Il n'a pas aussi supporté d'entendre des gens dire "qui c'est, le petit derrière Fillon ?".
    Et puis, il y a l'histoire des cloches. Alors là, c'est trop. Sous cloche, lui ? Non non.

    Sérieusement, une belle histoire, celle des cloches d'un admirateur. Si je me souviens bien, elles servaient à l'origine de "mini-serre" pour les légumes. J'ai vu des photos de champs semés de cloches en verre. Très beau.

    Enfin, le texte de Gaétan Roussel (chanté par V. Paradis) est simple et parfait. Il trotte dans la tête, et c'est bien.
    Bien vu, Madame Délit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux phrases me tirent des larmes instantanément....
      Comme "Un matin comme tous les autres, un nouveau pari... Insuffler un peu de magie dans cette inertie morose...."

      Supprimer
  5. Bon, moi aussi ça bouge au niveau de mon travail, alors peut-être bien qu'avec un peu de change je vais devoir faire un AR en France avant la fin de l'année. Promis juré si c'est le cas je viens faire un tour dans le nord. Je m'y engage ici même !

    RépondreSupprimer
  6. la description est telle que j'ai l'impression d'y être, en attendant de venir ...

    RépondreSupprimer
  7. Zut, mon commentaire d''hier n'est pas passé… Je disais juste que je suis très, très contente pour vous, Délit : bra-vo !

    RépondreSupprimer
  8. la piscine: j 'y étais!!!!!trop trop bien allez maintenant on va à la manuf!!!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai une question de parisienne: on pourra voir les 2 expos en une journée ou il vaut mieux prévoir de venir sur un week-end?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo, des parisiens! en une journée c'est faisable, la Piscine ouvre à 11h, il y a un super restau dans le musée et après on peut embrayer l'après-midi sur la Manuf qui ouvre à 14h (les 2 sont fermés le lundi) De Lille, il y a un métro qui mène à la Piscine, et un bus de la Piscine à la Manuf. Viendez, les parisiens ))))

      Supprimer
    2. Super top génial, on sera là!
      Merci pour la réponse.

      Supprimer
    3. On vient samediiiiiii!!!!!!!!!

      Supprimer
    4. Coooool! On espère que ça te plaira, le Nord et que cette histoire de magie, ça va marcher

      Supprimer
  10. C'était magique, on a adoré, j'ai évidemment publié un post avec des photos (un peu moches mais ça fait des souvenirs): http://judeinthesky.yagg.com/2013/10/27/roubaix-et-les-gens-en-laine/

    RépondreSupprimer