dimanche 13 octobre 2013

Les gens en laine à la Piscine






Bon. Vendredi, on avait Piscine à Roubaix. 


Il y avait plein de monde. 

On s'est dit gloups. 

Pour un peu, passée l'entrée, on aurait bien pris nos chaussures à la main et refait en sens inverse et à toute berzingue le chemin à l'envers jusqu'au parking. 

Et puis on s'est dit arrête ton cinéma Délit. 

Il peut rien t'arriver. Il y a des gardiens. Si les gens te poursuivent en hurlant, en te jetant à la tête des céramiques, des bustes en pierre, des statues en marbre, ils te protègeront, les gardiens. Ca doit être dans leur contrat de travail d'empêcher les gens de faire n'importe quoi avec les oeuvres. . 

Sûrement. 

Mais non. Il n'y a pas eu de violence. Pendant les discours, personne n'a crié de gros mots ou sifflé entre ses doigts. Dans les salles du musée, personne n'a tapé avec sa chaussure sur les vitrines. 

Non, ça s'est bien passé. 

Même que c'était magique.

Ils sont 12 (13 dans quelques jours, quand le dernier tableau sera revenu de promenade et raccroché) à s'être carapatés des tableaux, éparpillés dans le musée. 

Ceux qui veulent garder la surprise, ne regardez pas les photos. les autres, vous pouvez si vous voulez.

Ah oui, il y a une visite guidée surprenante de l'exposition vendredi 18 octobre  à 18h30 avec un invité surprise

Et à partir de mardi, on attaque l'installation des 150 autres à la Manufacture des Flandres.

Fiouf

( Il y a Isabelle qui a écrit ça aussi http://www.e-oster.fr/blog/2013/10/11/des-gens-en-laine-a-la-piscine/
et une autre Isabelle ça https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=531196230289353&id=135467966528850&comment_id=73591230&offset=0&total_comments=2&notif_t=feed_comment )

En fait, il y avait plein d'Isabelle vendredi


































15 commentaires:

  1. Et voilà, j'ai envie d'aller visiter Roubaix juste pour voir le Déli Maille à la Piscine !

    RépondreSupprimer
  2. Noelle de ParisNeuf13 octobre 2013 à 23:18

    Les gens en laine à leur place... parmi les oeuvres d'art !
    Bravo le Délit ! Très heureuse pour vous de ce succès mérité !

    RépondreSupprimer
  3. Pas mal du tout, l'histoire de cette sorte de jeu de piste ! Il y a en douze. Zut, je n'en ai vu que dix. J'y retourne.
    Félicitations, Madame Délit. Comment as-tu osé une minute penser qu'on te jetterait des pierres ? Je suis sûre que même l'ambassadeur du Danemark t'a félicitée.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo bravo le délit! Et merci de nous permettre d'en voir un petit bout.... mais c'est frustrant!

    RépondreSupprimer
  5. Un cadre à la hauteur de tes gens en laine !

    RépondreSupprimer
  6. Superbe décor pour les gens en laine !

    Félicitations !

    RépondreSupprimer
  7. Encore une très belle aventure pour les gens en laine, bravo au Délit!!!

    RépondreSupprimer
  8. le petit dompteur et les lions....ah...j'adore, et le reste a l'air génial aussi ! quelle bonne idée ! et ce musée a l'air magnifique, je vais mettre Roubaix sur ma liste des lieux à visiter.....

    RépondreSupprimer
  9. Supercalifragilisticexpiadolicious...

    Le Délit aime l'art et les gens et nous on adore le Délit !!!

    Lully et Haendel en laine,j'aimeuuuu...


    Bravo

    RépondreSupprimer
  10. J'aurai dû vous expédier le maillot de bain rouge à petit pois blancs en laine tricoté avec amour par ma maman dans les années 50 . Il n'a connu que les plages du Nord et jamais la Piscine !!!! :)
    Gérard27

    RépondreSupprimer
  11. c'est vraiment excellent ! j'adore le petit dompteur face aux énormes lions... Félicitations !

    RépondreSupprimer
  12. Michèle de Limoges15 octobre 2013 à 06:56

    L'Art Textile côtoie L'Art... bravo c'est tellement rare.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis bien d'accord avec Michèle. L'Art textile à l'honneur, quel bonheur... mais il faut dire que chez Delit, il y a aussi beaucoup, beaucoup de talent. Je garde précieusement la carte d'invitation de la Piscine et je fais le maximum pour venir voir cela en 'vrai'

    RépondreSupprimer
  14. Ah.... J'aurais tellement aimé ....
    BRAVO !

    RépondreSupprimer
  15. Exilée si loin dans le grand sud, je regarde tous les jours la tête de Marie-Antoinette dans sa soupière (devenue mon marque-page, comme si ça suffisait pas les malheurs), avec une énôôÔÔôôooorme frustration... j'aurais même été prête à affronter le froid pour venir, juré ! Bon succès...

    RépondreSupprimer