samedi 5 janvier 2013

Best-Of 2012 ; Décembre



BEST-OF 2012 

Décembre 



Bon. La fin enfin. Décembre.

On aurait pu choisir Depardieu et son exil vers le paradis belge. 



Sauf que déjà, l'information est dépassée. La Belgique, c'est devenu nul fiscalement parlant. Non, non,, le hype en janvier, c'est la Russie du grand démocrate Poutine.  The place to be, c'est Moscou et la Sibérie, ses élections truquées, ses chanteuses en cagoule enfermées et tout et tout.



Sauf qu'au Délit, on a bien discuté et on est tombés d'accord sur l'idée que les divas sur le retour et leurs adieux qui n'en finissent pas devant des salles vides, avec personne qui les retient, tout le monde qui s'en fiche qu'ils s'en aillent, c'est trop trop trop pathétique pour un début d'année. 

Alors plutôt que le départ d'un gros homme, on a choisi le retour d'un grand homme. 

On préfère. 

On quitte 2012 avec Darwin, et ça, ça a de l'allure, on trouve.

DELIT MAILLE 

Tricote 
ton Darwin 


Bon. Darwin;

Non, non, pas le petit singe en doudoune retrouvé chez Ikea à Toronto.

Darwin le vrai. Charles. 

C'était le mois dernier, mais l'info nous avait échappé. On se rattrape.

 Exceptionnellement, Délit Maille tricote tes vieilles news.

Charles Darwin, mort de chez mort depuis 1882, a obtenu 4000 voix aux élections américaines.  de 2012 quand en Géorgie, un prof de biologie a décidé de présenter sa candidature posthume  pour contrer la candidature unique d'un membre du Tea Party, créationniste en prime.
Les créationnistes et Darwin, c'est la guerre depuis toujours.

Ce qu'ils disent les créationnistes, c'est que la théorie de l'évolution de Darwin, elle est complètement nulle et qu'Adam et Eve, ça c'est une théorie qui tient la route. La preuve, c'est que c'est dans la Bible.

Imparable.

Au Délit, on est navrés d'avoir manqué cette info quand il était encore temps.

Parce que Darwin tout de même. Un type qui comprend le premier comment tout s'est passé juste en observant les cailloux, les fleurs et les plantes, au Délit, on trouve ça trop fort.  Et Darwin au Congrès, ça aurait de l'allure.

Du coup, le kit Darwin, on s'est dit qu'il fallait qu'on le fasse quand même.

Le kit Darwin comprend les instructions détaillées et les fournitures nécessaires à la réalisation d'un petit Charles Darwin de 15 cm en jersey endroit aiguilles 2.

Le kit Darwin, pour être prêt la prochaine fois qu'un créationniste se présente à une élection.








































(Vous pouvez arrêter de chercher, on a retrouvé son chapeau)

6 commentaires:

  1. Merci pour cette rétrospective qui démontre la poésie, frisant parfois le surréalisme, l'intelligence et la générosité de son auteur(e).
    Que 2013 soit aussi agréable pour nous, et je ne doute pas que nous entendrons parler de toi hors ces murs !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette «petite année» !

    RépondreSupprimer
  3. ouf, oui, ça, ça a de l'allure, merci de nous avoir évité une rediffusion du gros homme !

    RépondreSupprimer
  4. Oui, j'aide les riches ! Je ne vais pas voir les films de certains acteurs très riches qui veulent se barrer. Je n'achète pas les albums des chanteuses très riches qui veulent se barrer, etc. Du coup, ils sont moins riches, paient moins d'impôts, ne se posent plus cette question si désolante : Je pars, mais où ? Mais si, malgré ma si sympathique contribution à la gestion de leur fortune, certains veulent quand même mettre cap à l'est, puisqu'ils en aiment les écrivains, je suggère la lecture de « Récits de la Kolyma » de Varlam Chalamov. Ça peut salutairement rafraîchir les idées...

    RépondreSupprimer
  5. Ce que je retiens de tout ça, c'est qu'on a retrouvé son chapeau :)
    Et je dis "Chapeau!"
    Merci encore de nous avoir égayé cette année 2012, que 2013 soit aussi prospère, que tout te réussisse (expos, livre, etc...)et qu'on en profite aussi!

    RépondreSupprimer
  6. Bonne et heureuse année Délit, mon journal préféré. J'espère que 2013 te laissera le temps de nous concocter encore plus d'articles (ok, c'est un voeu égoïste...)
    Cet article clôt à merveille l'année 2012.

    RépondreSupprimer