mardi 1 mai 2012

Tricote ton vrai premier vrai 1er mai

DELIT MAILLE 

Tricote 
ton premier vrai premier mai  



Bon. Encore une fois, on se trompait.

Et encore une fois, le président-candidat est là pour rétablir la vérité. 
 
Ouf.

Pendant des années, depuis toujours en fait, au Délit, on croyait bêtement, comme plein de gens que les caristes, les soudeurs, les métreurs, les dockers, les ajusteurs, les chaudronniers, les électriciens, les infirmiers, les aide-soignants, les profs, les manutentionnaires, les agents d'entretien, les pompiers, les tourneurs-fraiseurs, les assistantes maternelles, les employés de mairie, les gars de la DDE en gilet orange, les caissières, les vigiles, les gardiens de prison, les carrossiers, les coiffeuses, les esthéticiennes, les éboueurs, les instituteurs, les éducateurs, les plombiers, les agents EDF, les représentants de commerce, les fondeurs, les grutiers, les cantonniers, les élagueurs, les rémouleurs, les routiers, les chauffeurs de taxi, les chauffeurs de bus, les vidangeurs, les équarrisseurs, les plaquistes, les peintres, les sidérurgistes, les métallurgistes et tout et tout, que tous ces gens étaient des travailleurs.

Sauf que non. 

Tous ces gens, en vrai, ce sont de FAUX travailleurs. Des usurpateurs. Des gens qui se font passer pour de VRAIS travailleurs.
Heureusement, le président est là pour dénoncer cette supercherie qui n'a que trop duré.

Du coup, pour laver leur honneur trop longtemps bafoué, il organise, le 1er mai, la fête et le défilé des VRAIS travailleurs.


En gros, il a dit:

AIDEZ-MOI! Aidez-moi, vous, VRAIS travailleurs, à dénoncer l'imposture savamment entretenue par les corps intermédiaires staliniens.

Avec un geste des mains comme une imploration. 


Dans le public, tout le monde s'est un peu regardé, en se demandant de quoi il pouvait bien parler, le président.

A l'occasion du vrai Premier Premier Mai des Vrais Travailleurs, le Délit a tenu à saluer cette nouvelle fête nationale par un kit à la hauteur de cette grande idée.

Le vrai kit Vrai Travail comprend les vraies instructions détaillées et les vraies fournitures nécessaires à la réalisation de vrais rentiers, de vrais Neuilléens et Neuilléennes, de vrais chanteurs, de vraies épouses de vrais présidents, de vrais patrons du CAC40, de vrais ministres, de vrais pandas, du vrai Raid, de vrais bacheliers désireux de postuler à l'EPAD, de vrais footballeurs, de vrais dictateurs libyens et syriens, d'une vraie chancelière allemande, de vrais présentateurs de Temps X, de la vraie démocratie chrétienne, d'un vrai acteur énurétique.

Ah ben oui. On n'a pas lésiné. Ce n'est quand même pas tous les jours l'avènement d'une nouvelle fête nationale.

Bon, à la question de savoir à quoi tout ça peut bien servir, à part à jeter des briques à la tête des faux travailleurs, accessoirement à les humilier ou à leur cracher dessus, le président est resté assez évasif. 






























Mince. Les affrontements entre les VRAIS travailleurs en cachemire et les corps intermédiaires staliniens des FAUX travailleurs en acrylique ont fait un blessé grave. Notre Jean-François Copé en jersey endroit de 14,5cm, bousculé par un vent sibérien violent, est malencontreusement tombé dans les flammes.


Et encore et toujours jusqu'au 6 mai, le concours indexé sur les résultats de l'élection présidentielle ici, pour gagner l'Album-Souvenir du Quinquennat

21 commentaires:

  1. Quel beau mois de mai ! Copé, il n'y a qu'à le tremper dans la piscine de Takkiedine pour le soigner.

    RépondreSupprimer
  2. Merde alors, Copé blessé dans le feu de l'action!
    Je le savais, il manquait les compagnies de CRS pour protéger tout ce beau monde...

    RépondreSupprimer
  3. Heureusement que Délit Maille est là dans la "quête de la vérité"... Ca aide à supporter la "vraie" (?) vie, irrespirable depuis un bon moment.
    Vivement un vrai président vrai !

    RépondreSupprimer
  4. Je savais bien qu'on pouvait compter sur vous pour rétablir la vérité sur les VRAIS et FAUX travailleurs !
    Très beau reportage... dont je vais faire illico écho dans mon modeste blog !

    RépondreSupprimer
  5. le bûcher des vanités
    Coppé en a fait les frais

    RépondreSupprimer
  6. Et mais quel boulot, tous ces tricots ! Il me trotte dans la tête ces paroles de Brel : "Je me les veux fraîches et joyeuses, bonnes travailleuses sans parlotes"... Toi, je ne sais pas si tu es une vraie, une fausse ou une bonne travailleuse, mais quel bagout !!

    Il ne reste plus qu'à souhaiter qu'il n'arrive rien à M. Copé aujourd'hui, sinon tu seras toi aussi rôtie comme vraie sorcière...

    Bravo.

    RépondreSupprimer
  7. j adore le "tena for men",Copé brulé......rhooo,dommage!

    RépondreSupprimer
  8. christine741 mai 2012 10:39

    Aaaaaaaaaaah, merci, j'avais pas bien compris qui étaient les VRAIS travailleurs, grâce à toi, je connais la VERITE! :)
    Il est mignon, notre 12 cm, au début avec sa cape (où elle est passée?)
    Et Copé, il a vraiment brûlé? Va falloir le raccommoder pour la suite -qu'on attend avec impatience- des évènements?
    Bon 1er mai! :)
    Signé une VRAIE (?) prof retraitée

    RépondreSupprimer
  9. «Je veux parler à cette France qui a travaillé toute sa vie et qui a pour ambition de transmettre un patrimoine à ses enfants», explique-t-il aussi sur France 2.

    Ben oui, vu comme ça...

    Merci pour ce beau défilé de vrais travailleurs Français !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui vraiment... Transmettre un patrimoine à ses enfants. Bêtement, je croyais que c'était important de leur transmettre certaines valeurs comme la solidarité par exemple.
      C'est VRAI que N.S. a des petits sauvageons comme enfants qui se conduisent fort mal en scooter ou qui lancent des projectiles sur les gardiens devant le "palais" présidentiel.
      Le reportage sur les derniers discours de N.S., c'est juste horrible. Ce qui me rassure (un peu), c'est qu'il a réussi à faire descendre dans la rue, aux VRAIES manifs du 1er mai, des gens qui ne l'avaient plus fait depuis longtemps.

      Supprimer
  10. déjà dans l'introduction "un vrai acteur énurétique", j'ai rigolé

    à la photo "téna for men" j'ai carrément éclaté de rire

    Merci Délit

    sinon le reste parfait

    tu es géniale

    Missy miss

    RépondreSupprimer
  11. tout ce que t'as dit est vrai de vrai ?
    on est des faux travailleurs ?
    pourtant je me sens fatiguée à la fin de la journée !! *mais il est vrai aussi que je gagne si peu , qu'on ne peut pas appeler ça un travail
    gabrielle

    RépondreSupprimer
  12. La pancarte Relais et châteaux : j'adore !

    RépondreSupprimer
  13. Ah que j'aime commencer mes journées avec les articles du Délit!
    C'est fin, c'est subtil, c'est drôle...

    RépondreSupprimer
  14. et la pancarte "Tena " et le vrai bachelier :-)))) j'adore aussi ... moi aussi ce thème du "vrai" travail m'a inspiré en ce vrai/ faux 1ier mai

    RépondreSupprimer
  15. J'adore ta liste des vrais travailleurs.
    Et puis aussi que tu pousses le réalisme jusqu'à faire un vrai feu avec de vrais pneus. T'es une vraie artiste !

    RépondreSupprimer
  16. juste BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOo !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  17. Anne la belge3 mai 2012 00:01

    Rhoooo..y a Sarko qui a chipé la cape de Freddie Mercury!
    Je viens de suivre (d'une oreille) LE débat, il chante moins bien.

    RépondreSupprimer