mardi 31 janvier 2012

Tricote ton rendez-vous



DELIT MAILLE 

Tricote 
ton rendez-vous 





"J'ai rendez-vous avec les Français"

(Nicolas Sarkozy. 29 janvier 2012. TF1. France2. BFMTV. LCI. i-télé-LCP-AN)


Bon, d'accord. Un kit.

Le kit Meetic comprend les instructions détaillées et les fournitures nécessaires à la réalisation d'un président (12cm) et sa montre et son rendez-vous avec les Français.

Aux aiguilles 2 et en jersey endroit, le kit Meetic, pour ne pas risquer d'oublier ce fantastique rencard. Ce serait tout de même dommage.




























27 commentaires:

  1. IL aurait du amener des bonbons ! Parce que les fleurs c'est perissable...

    C'est fait exprès que c'est pris au parc F. Mitterand ou c'est juste un hasard sss ?

    (excellent, comme d'hab)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. )) exprès. Ca nous faisait rire. On est bon public.

      Supprimer
    2. ça m'a fait bien rire aussi (d'ailleurs pour ça que j'ai posé la question) ;)

      Supprimer
  2. Y'a quand même des pigeons au rendez-vous !!!

    C'est triste une fin de carrière...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien vu, il nous met sous le nez sa GROSSE montre pour nous appâter. c'est trop vicieux....

    RépondreSupprimer
  4. Ah mais merci Anonyme, parce que nous, pauvre provinciaux, on ne peut pas le reconnaître le parc François Mitterand ! Et on en perd un bout du kit, de fait.

    PS : c'est pas pour dire, mais on attend toujours le kit Noah.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Parisiens aussi notez vu que si j'ai bien compris tout ça se passe plutôt du côté de Lille qui est un peu en province quand même.

      Supprimer
  5. Pour peu, on le plaindrait, tellement sa tristesse est visible. :)
    Bien vu, les pigeons au rendez-vous.
    Pour moi, ce kit fait partie du top 5 de mes préférés. Bravo.

    RépondreSupprimer
  6. y a que des pigeons effectivement! On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, en tout cas pas 2 fois de suite, même à 5 ans d'intervalle...
    C'est une bonne synthèse, comme d'hab, merci

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup l'effet de zoom arrière des dernières photos!

    RépondreSupprimer
  8. Vanou Vaness m'a piqué mon commentaire ! Je me demandais si vous n'aviez pas confondu avec Jacques Brel... Mais il n'avait peut-être pas une si belle montre !

    En tous cas, il n'est pas si terrible que ça ! Il ne fait même pas peur aux pigeons !

    RépondreSupprimer
  9. .... mais Mathilde n'est pas venue.
    Sauf quelques pigeons, of course.

    RépondreSupprimer
  10. oh on pa presque pitié !!!
    seriez vous payer pour inverser la tendance ?

    je vais quand meme pas voter pour lui , hihihi
    on a que ce que l'on récolte , 12 cm !!

    gabrielle 11

    RépondreSupprimer
  11. Bon, là je ricane bêtement et jubile...
    "Aux aiguilles 2 et en jersey endroit"... mais avec plein de "jetés" dedans, non ?!
    Moi, aussi, je crois que ce kit fait partie de mes préférés !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre les arcanes du tricot : "un jeté", génial ce double langage !

      Supprimer
  12. "Ce soir j'attends Madeleine"... Pensé à ça dès les premières images ! (Madeleine ne viendra pas...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marianne ne viendra pas...

      Supprimer
  13. pauvre homme ...il s'appelle F mitterand le parc,comme quoi avec le délit j'apprends tous les jours .

    RépondreSupprimer
  14. Pourquoi j'ai dit "Mathilde" ? C'est Madeleine bien sûr.
    Mathilde, elle, revient. Au secours ! Je refuse de discuter avec mon inconscient.

    RépondreSupprimer
  15. T'as raison Barbara, j'viendrai pas !

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour l'éclat de rire !

    RépondreSupprimer
  17. le pauvre homme ! on va lui poser un lapin...

    RépondreSupprimer
  18. je confonds souvent sa cravate avec une langue et j'ai toujours l'impression qu'il nous tire la langue.
    Alors que le vrai bien sûr ne se moquerait jamais de nous

    RépondreSupprimer
  19. Pauvre petit, la belle France n'est pas venue au rendez-vous...(moi non plus, étant une pure provinciale, je n'avais pas reconnu le parc, pourtant, je devrais, puisque je connais les parcs de Château-Chinon).

    J'aime les dernières images ou le joli pompon s'éloigne de plus en plus, pour disparaître dans le lointain..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les images traduisent merveilleusement la distanciation, l'éloignement, le recul face à cette proposition de rendez-vous...

      Supprimer
  20. Quand j'ai vu les images de pigeons face à lui, au milieu de la progression des vignettes, j'ai explosé de rire dans la mesure ou beaucoup de Français se sentent effectivement pris pour des pigeons...
    Puis la chute avec cette immensité vide, waaaoouuh, comme tu/vous racontez bien les histoires ♥♥♥

    RépondreSupprimer