vendredi 20 janvier 2012

Tricote ton Gandrange

QUINQUENNAT 

DELIT MAILLE 

Tricote 
 ton Gandrange


Bon. L'ouvrier. Cœur de cible de la campagne. Avec son double maléfique, le chômeur.

Ni une, ni deux, il y a quelques jours, le Président en visite chez les fers à repasser Seb. Parce que Seb, c'est bien.

L'occasion, pour le Délit, de revenir sur un temps fort du Quinquennat.

Gandrange.

Ah ! Gandrange. 2008. Les discours enflammés en tribune. Les « je ne laisserai pas tomber Gandrange. », les « Ce qui se joue, ça va au-delà de l'acier, au-delà de la Lorraine. Ce qui se joue, c'est la présence d'usines sur le territoire de notre pays." , les « je reviendrai »

Comment Lakshmi Mittal, le Pdg de la chose, a tremblé quand il a entendu la détermination du Président. « Non, mais, et puis quoi ? On va laisser faire peut-être ? »

Comment les ouvriers ont trouvé ça trop fort. C'est bon, sauvés. Applaudissements.

Dans la franche camaraderie nouée à cette occasion, il y a même eu des confidences. De celles qu'on fait à la pause casse-croûte, entre camarades. On parle de sa femme, des gosses, la vie quoi. Le Président, jeune marié, qui a épousé une chanteuse deux jours avant, envisage Gandrange comme destination de voyage de noces. «  Gandrange pour un voyage de noces, y' a pas mieux !" . Chez les sidérurgistes, on a la larme à l'oeil.

Ca s'est un peu gâté quand Lakshmi Mittal, finalement, a répondu qu'en fait non.

Mince.

Le 31 Mars 2009, Gandrange ferme définitivement.

Bon. Chose promise, chose due. Le Président reviendra bien à Gandrange en octobre 2009, mais à la mairie. Vu que sur le site d'Arcelor-Mittal, on promet de le recevoir à coups de boulons en acier.

Bon, c'est pas grave. On va sauver Florange alors.

Ah ben non en fait.

Quand ça veut pas, ça veut pas.

Pour perpétuer la mémoire de ce temps fort, le Délit a mobilisé ses équipes pour élaborer le kit Prolétariat.

Le kit Prolétariat comprend les instructions détaillées et les fournitures nécessaires à la réalisation
  • d'un Président (12 cm) et sa montre, coiffé d'un robuste casque de chantier
  • d'un camarade prolétaire en bleu de chauffe

Grâce au kit Prolétariat, partage des moments forts avec tes camarades prolétaires.

Avec le kit Prolétariat, Karl Marx, c'est presque toi.










11 commentaires:

  1. J'aime...

    PS: C'est Carla qui va nous laver tout ça? Y a pas à dire, c'est salissant comme job, président, surtout quand il faut descendre si bas...

    RépondreSupprimer
  2. 20/20! Si tu es d'accord, j'aimerai le partager sur facebook avec mes amis...

    RépondreSupprimer
  3. Le "Sommet du Boulon".....aucun vis notre Président !

    RépondreSupprimer
  4. PTDR!!!sarko avec le drapeau rouge!!
    et comme tjs ta mise en scneest top top top!!

    RépondreSupprimer
  5. je jetterais bien des boulons moi aussi...

    RépondreSupprimer
  6. Il en recevra peut être un paquet de boulons en mai !!!

    RépondreSupprimer
  7. J'adore le détail de la pause casse-croûte. Et puis c'est ben de pas avoir oublié la rolex, il faut s'accrocher à ses vraies valeurs.

    RépondreSupprimer
  8. Boulonnez pour boulonner plus !

    RépondreSupprimer
  9. Trop rigolote la tenue bleue de l'ouvrier..
    Promesses, promesses, quand tu nous tiens !..heu, quand tu nous tiens pas..
    Après les boulons, des promesses pour sauver nos poitrines qui ne soutiennent plus rien ?..Là, faudra que ce soit carla qui s'y colle..

    ps : la fête à Seb, c'était samedi..et, ma fête à moi, ce sera en février..J'irai pointer aussi à Pôle Emploi..snif.

    RépondreSupprimer
  10. je pense à tous ces ouvriers décus qui vont voter par contestation pour celle dont on ne peut dire le nom...

    RépondreSupprimer