jeudi 16 août 2018

La fin de la guerre

La fin de la guerre 




En 2014, on a commencé à tricoter la guerre. La Grande Guerre, mais en tout petit. On a demandé de l'aide à 500 anonymes du monde entier. 
Il a fallu un an. Des millions de mailles, des kilomètres de fil, des centaines d'échanges pour coordonner tout ça, des rencontres aux 4 coins de la France pour aboutir à la Wool War One. 

La Wool War One, ce sont 781 soldats de laine de 21 nationaltés parmi celles engagées dans le premier conflit mondial. Des soldats sans arme, des soldats anonymes qui avancent par rangs de 5, en une longue procession accablée de 16 mètres, comme une interminable tranchée qui dit l'humain, les vies dévastées, le gâchis. L'absurde. 

La WWO est allée raconter cette histoire-là d'abord dans le sublime Musée de la Piscine de Roubaix, puis à Londres, puis au Grand Palais à Paris, puis à Montréal, au Musée des Beaux Arts.

Et là, c'est la fin. La WWO va raconter cette histoire-là une toute dernière fois au meilleur endroit qui soit. Sur les champs de bataille du bassin minier, là où les vrais soldats sont tombés il y a 100 ans. Au centre d'Histoire Guerre et Paix de Souchez, au pied de Notre Dame de Lorette et de l'Anneau de Mémoire. Face à un mur de verre avec au loin les terrils jumeaux de Loos en Gohelle.

La WWO rentre à la maison, là où la terre porte les stigmates des deux guerres.

La boucle sera bouclée. 

Sauf que pas tout à fait. Depuis le début, on a voulu que tout cela ait un sens. 

Alors, on a décidé que la WWO disparaitrait le 11 novembre 2018. Le 11 novembre 2018, sur les champs de bataille, on démontera la colonne de laine. Un à un, les soldats seront détachés de leur socle, pourqu'ils repartent aux 4 coins du monde. 

Ils seront vendus un à un. Les 781. De la WWO, il ne restera que le souvenir. 

Tout l'argent récolté ira à Médecins sans Frontières. Jusqu'au dernier centime. 

Comme ça, les millions de mailles tricotées, ces kilomètres de fil permettront peut-être de sauver une vie, juste une, une victime des guerres actuelles, ces guerres tout aussi absurdes, abjectes et folles que celle de 14-18.

Peut-être

Comme ça, toute cette histoire aura du sens jusqu'au bout. 

-------------------

Les modalités de la vente seront précisées très bientôt. Elle ne débutera qu'à l'ouverture de l'exposition, le 15 septembre. 
Et d'avance, on remercie du fond du coeur tous ceux qui permettront que la fin soit belle.